L'Arrière Boutique

Taipan - Dans le circuit {Chronique}

  • Publié par Bigga Pandamonium
  • jeu 22 août 13 - 14:40
  • Chronique
  • Genre: rap
  • 974 vue(s)

<< Taipan ma gueule, toujours à trainer dans un coin comme le slibard de DSK. >>

 

C'est ce que scandait Taipan dans un de ses quelques freestyles pour marquer le coup de sa signature chez Bomayé Musik, le label de Youssoupha. Taipan n'a pas forcément le charisme pour être un rappeur : grandir dans le Nord-Est de la France dans les cités minières, à se promener sur les terrains de basket le joint au coin de la bouche. Mais derrière le personnage nonchalant et à côté de ses pompes se cache un rappeur satirique, aux punchlines aiguisées tantôt crues, tantôt drôles.

Ce deuxième album solo en studio porte bien son nom, Taipan veut prouver son existence au reste du rap game tout simplement en leur disant : J'en ai rien à foutre. Album entièrement produit par son cousin Cehashi (qui a auparavant produit une partie de Noir Desir de Youssoupha). Les blunts sont prêts, les bouteilles sorties, lançons l'album :

Les présentations se font sur "Rien à prouver" en featuring avec Alino (le mec des Bossmen hein, pas le frère d'Alibi Montana) pour les non-initiés : "Obligatoire comme le moule-bite", "J'suis au rap ce qu'un T-Rex est à la levrette", "J'admire ton talent au microscope" et j'en passe les plus belles ... Les punchlines rigolotes c'est pas tout, 'Pan prouve qu'il peut passer de son flow à deux kilomètres à un fastflow puis à un refrain chanté sur "Le monde est flingué".

S’enchaîne ensuite "Crame un gramme", premier single de l'album et déclaration d'amour pour la beuh, où Taipan court dans un champ de Marijuana comme Laura Ingalls dans "La Petite Maison dans la Prairie". "Les gens parlent" est aussi une déclaration d'amour ... à ses détracteurs. Avec son ancien rival de Rap Contenders Deen Burbigo où les deux se prennent pour des gladiateurs en sandalettes, mec.

"On rentre pas dans le club", à nouveau avec Alino au refrain est une vision sarcastique des boîtes nuit, avec ses places hors de prix, ses videurs et sa musique à chier que t'écoutes au super marché. Les Casseurs Flowteurs (Orelsan & Gringe) viennent lui prêter main forte sur "C'est beau de rêver" où ils cassent les rêves des gosses et les prépare déjà à la vie adulte avec une lucidité des plus glauques. Un peu comme voler une sucette à un bébé version Taipan. Après les gosses, occupons-nous des traînées, des connards et autres types imbus de leurs personne sur "T'es parfait" avec un couplet du lyriciste de Bantou'.

L’enchaînement "Plus rien à foutre", "Bonne année" et enfin "Les gamins font des gamins" sur des riffs de guitare électrique bouclent parfaitement bien l'album. Passant du jemenfoutisme le plus totale de la planète, à une story-telling d'un suicide à un enchainement de punchlines sur les causes et conséquences. On finit l'album comme il a commencé.

Je ne le considère pas comme un album mais comme un gros EP, voire un très bon EP. Taipan montre ce qu'il sait faire et qu'il sait bien le faire ! Les seuls bémols du disques seraient la longueur (10 tracks c'est peu !) et le manque de profondeurs de certaines rimes. Ok c'est parfois drôle mais aller un peu plus en profondeur ne ferai pas de mal. En même temps, on ne peut pas en demander autant au personnage, lui qui dit lui-même être un rappeur "pipi-caca". Après cette bonne heure de rap et d'herbe, Taipan pourra aller faire ses pompes et manger ses spaghettis, s'autoproclamant "meilleur rappeur" devant sa télé.

15/20

A retenir : Rien à prouver, Plus rien à foutre, Bonne année, Les gamins font des gamins.

Tracklist :

01. Rien à prouver (ft.Alino)

02. Le monde est flingué

03. Crame un gramme

04. Les gens parlent (ft.Deen Burbigo)

05. On rentre pas (ft.Alino)

06. C'est beau de rêver (ft.Orelsan,Gringe)

07. T'es parfait (ft.Youssoupha)

08. Plus rien à foutre

09. Bonne année

10. Les gamins font des gamins

Crame un gramme

Plus rien à foutre

Commentaires (Facebook)
Commentaires
  • Aucun commentaire visible

Vous n'êtes pas autorisé à poster des commentaires
Se connecter | S'inscrire

Profil

Bigga Pandamonium
Popularité91%
Commentaires1796
Amis29
Articles5
Commentaires de blog0
Visites39129
L'Arrière Boutique

A propos de moi : Chymeria.

Statut : Woooooooord.